Categories

Accueil > Nos chiens > Portraits de nos chiens > Elios

10 mai 2011
Emilie

Elios

Généralités sur les Dalmatiens.

Le dalmatien est un chien un peu à part. Dans les dernières décennies, il a changé plusieurs fois de classe : tantôt chien de chasse, tantôt chien de compagnie, il est aujourd’hui classé parmi les chiens courants.
Et ce n’est pas peu dire. Le dalmatien est un chien sportif, très sportif qui a besoin d’énormément se défouler, il faut se sortir l’image du bon toutou au coin du feu véhiculée par le célèbre dessin animé aux 101 chiots.
Le dalmatien est un grand chien : 60cm en moyenne et environs 30 Kg (soit le poids d’un enfant de dix ans environ).
Lancé à pleine vitesse, croyez moi, il est capable de renverser par mégarde un enfant ou même un adulte. Cela signifie aussi que la place qu’il occupe à la maison ou dans la voiture doit être adaptée à sa corpulence.
De plus, cette race a des besoins nutritionnels très particuliers : les dalmatiens éliminent 10 fois plus d’acide urique dans leurs urines que les autres chiens. Il faut donc être particulièrement vigilent sur l’hydratation et la qualité de l’alimentation de cet animal sous peine de passer son temps chez le vétérinaire.

En résumé : c’est un grand chien, avec des grands besoins : en espace, en eau, en nourriture…

Mon ELIOS

C’est un peu par hasard qu’un beau matin de janvier 2009, cette crapule est arrivé dans notre foyer, il avait à l’époque cinq mois.
Lors des promenades il était fréquent d’entendre « oh un bébé dalmatien », nombreuses était les questions sur son apparence : c’est un vrai ? Ou : il va en avoir plus des taches ?

Je me dois de vous mettre à nouveau en garde : un dalmatien n’est pas seulement un animal élégant et fascinant par son apparence.

Elios a un fort tempérament. Il est très énergique, très joueur mais aussi très affectueux.
Il est assez facile à vivre et obéit facilement : même aux enfants : quelle joie de voir mon fils de trois ans (qui zozote un peu) : Eliosssss, Asssssis : et l’animal s’exécute…

Mais mon Elios c’est aussi un roublard : j’ai l’impression qu’il connaît mes forces et faiblesses et à la moindre erreur : le voila parti galoper derrière une vache ou un cheval (il semblerait que les dalmatiens aient une affinité particulière pour ces animaux) ou alors jouer avec d’autres canailles « black and white » du club.

Elios aime vivre près de ses maitres : il fait désormais entièrement partie de la famille et nous apporte bien plus, à tous, que les mots ne pourraient le dire.

UN GRAND MERCI ELIOS

Partager